Bienfaits et provenance du Cordyceps Sinensis

Bienfaits et provenance du Cordyceps Sinensis

Aucun commentaire

Connus par les scientifiques sous l’acronyme de « Ophiocordyceps Sinensis », le  Cordyceps Sinensis est un champignon d’origine orientale, produit exclusivement le long de l’Himalaya. Doté de nombreuses vertus thérapeutiques, ce champignon est également un excellent complément alimentaire. De quoi est-il composé ? Quels sont ses vertus principales ? Dans quels pays sa production est faite en quantité exportable ?

Composition et bienfaits du Cordyceps Sinensis

Encore appelé le « viagra de l’Himalaya », le Cordyceps Sinensis est un champignon d’origine végétale dont les bienfaits pour ceux qui en consomment sont nombreux et divers. En effet, comme vous le verrez en visitant le site cordyceps-vitalite.com, le Cordyceps Sinensis est caractérisé par sa forte teneur en vitamines tels que les vitamines B1, B2, B12, E et K, en minéraux et en oligo-éléments tels que le calcium, le magnésium, le zinc, le cuivre, le fer, le sélénium, etc.

Il a pour vertus principales de stimuler l’énergie, booster la libido, prévenir les risques de cancer, améliorer les capacités respiratoires, renforcer le cœur, le foie, et le système immunitaire,  débarrasser l’organisme des toxines et du mauvais cholestérol, etc. En somme, il permet à ses consommateurs de rester en bonne santé et de ralentir leur vieillissement.

Zone et pays de provenance du Cordyceps Sinensis

Produite pour l’instant de manière exclusivement naturelle sur l’Himalaya, précisément entre 3000 et 3500 mètres d’altitude, la production de Cordyceps Sinensis reste relativement faible avec une production annuelle estimée à seulement quelques tonnes.

La montagne de l’Himalaya étant pour l’instant la seule région offrant les conditions naturelles et climatiques favorables à la culture de ce champignon, les pays producteurs du Cordyceps Sinensis sont essentiellement ceux que cette célèbre montagne traverse.

Parmi ces pays, ceux qui ont stimulé la culture de  Cordyceps Sinensis en vue d’accroitre leur production et donc de se lancer dans son exportation massive sont essentiellement la Chine (notamment la zone du Tibet), l’Inde, le Népal et le Royaume du Bhoutan. Par ailleurs, certains autres pays tels que le Japon en produisent aussi énormément, mais sans vraiment l’exporter.