Le test de l'arbre et son importance dans la détection des handicaps mentaux

Le test de l'arbre et son importance dans la détection des handicaps mentaux

Aucun commentaire

Les maladies mentales se manifestent de plus en plus dans les foyers aujourd’hui. Elles affectent un grand pourcentage de la population. De nombreuses études ainsi que l’expérience des patients et de leurs familles, ont confirmés que plus les maladies sont détectées tôt, moins elles sont difficiles à gérer. Le test de l’arbre est une méthode qui peut, sans aucun doute, être très utile pour diagnostiquer ces maladies. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le test de l’arbre.

Qu’est-ce que le test de l’arbre ?

Le test de l’arbre est un test de type projectif et graphique, qui est simple et facile à utiliser. De façon plus explicite, il s’agit d’un test conçu par Karl Koch qui consiste à illustrer un arbre représentant le reflet de l’essence individuelle du sujet. C’est une technique très utile pour évaluer l’état mental d’une personne. Découvrez sur fecledmi.org tout ce qu’il faut savoir sur les handicaps mentaux et physiques. En général, le test de l’arbre est destiné aux adolescents et aux enfants. Toutefois, il peut être appliqué de la même manière aux adultes et donner des résultats probants.

Les éléments d’analyse du test de l’arbre

De façon fondamentale, et en considérant les théories de Freud, le haut de l’arbre évoque le « Super Je », son tronc le « Je », tandis que sa racine et la terre représentent le « Ça ».

La racine et la terre (Ça) est la partie la plus inconsciente du sujet. Elle incarne les sentiments les plus profonds et établit ce à quoi ressemble votre lien avec la réalité et la société. Par exemple, ne pas dessiner les racines de la terre évoque le déracinement.

Le tronc (Je) indique la perception que le sujet a de lui-même. En dessinant cette partie, le sujet illustre la perception qu’il a de sa confiance en soi et des ressources qu’il dispose pour faire face aux problèmes. Un tronc mince évoquerait par exemple la sensibilité.

Les branches et le sommet (Super Je) est la partie qui illustre l’intensité et la qualité des liens que le sujet possède avec son entourage. Cette partie évoque également l’état d’esprit du patient ainsi que ses ambitions personnelles.