Nom de domaine : comment éviter les arnaques ?

Nom de domaine : comment éviter les arnaques ?

Aucun commentaire

Le vol de noms de domaine, voilà ce dont il s’agit. On n’y pense pas vraiment jusqu’au jour où on se fait prendre au piège par un individu mal intentionné. Ils opèrent de plusieurs manières et le nombre de personnes qui sont déjà tombées dans leur piège se compte par milliers.

Comment repérer ces arnaques ?

Tous les noms de domaine ne sont pas vulnérables, il faut le dire. Certains noms de domaines expirés par exemple peuvent être difficiles à arnaquer. Plus d’informations via ce lien.

Cela dit, il est possible qu’un jour, vous aussi receviez un mail provenant de votre « Bureau d’Enregistrement » avec des pièges du genre :

  • Votre domaine est suspendu parce qu’il ne respecte pas les règles du Bureau d’Enregistrement.
  • Félicitations, vous avez gagné…
  • Bravo, vous avez été sélectionné pour…
  • Votre virement n’est pas passé…
  • Veuillez nous aider à mettre à jour vos coordonnées.

Vous pouvez aussi évaluer la qualité du français dans lequel le mail est écrit. Même si on peut vous voler en français correct, un mail d’un fournisseur français (un domaine en .fr) avec des erreurs d’orthographes ou de syntaxe est forcément suspect.

Prenez aussi l’habitude de jeter un coup d’œil au nom de domaine de l’expéditeur. Si celui-ci n’a rien à voir avec votre Bureau d’Enregistrement, sachez qu’il s’agit d’un piège.

Toutefois, il convient de souligner que ces « e-malfrats » ne manquent pas d’ingéniosité. Quel que soit leur angle d’attaque, voici les dispositions que vous devez prendre.

Que faire face à un mail suspect arnaque ?

La règle est de ne jamais cliquer sur un lien si vous avez des appréhensions par rapport à un mail. Si vous avez des doutes, spammez l’adresse mail sans délai puis trouvez un moyen d’informer votre fournisseur via son adresse habituelle.

Cependant, si par mégarde il vous arrivait de cliquer sur un lien dans un mail suspect, assurez-vous de ne fournir aucune information (coordonnées bancaires, mot de passe) et de n’uploader aucun de vos documents personnels.

Mais si vous tombez dans leur piège, faites immédiatement une déclaration de vol de papiers et informez votre banque et votre fournisseur usurpé.